La nébulisation et le COVID-19

 

Qu'est-ce que la nébulisation ?

Le processus de nébulisation a été développé en temps de guerre, dans les années 40, pour l’industrie aéronautique. Suite à cela, dans les années 50, les nébuliseurs ont été adaptés et commercialisés pour la pulvérisation d’insecticide et la lutte contre les maladies.
La nébulisation fait référence à l’action de projeter une grande quantité d’air à basse pression pour transformer un liquide en petites gouttelettes qui sont dispersées dans l’atmosphère. Ces gouttelettes à ultra-bas volume (UBV) sont idéales pour la pulvérisation de pesticides, stérilisateurs et désinfectants.
Curtis Dyna-Fog Ltd se développe et innove en matière de nébulisation et de pulvérisation depuis plus de 70 ans.

 

Nébulisation électrostatique

En tant que pionnière de la technologie de nébulisation, Curtis Dyna-Fog s’efforce toujours de trouver de nouvelles méthodes en vue de s’améliorer et d’innover. Conçu et assemblé à la main aux États-Unis, le Hurricane ES de Curtis Dyna-Fog utilise la technologie électrostatique pour donner à chaque gouttelette une petite charge électrostatique. Cette technologie garantit une couverture uniforme, une plus grande surface de contact et l’optimum économique.

Le système de charge haute capacité du Hurricane ES donne une charge électrostatique positive à toutes les petites gouttelettes à mesure qu’elles sont pulvérisées à une vitesse élevée. Cette action a deux conséquences sur les gouttelettes contenant le principe actif : 

  1. Les gouttelettes avec une charge positive se repoussent mutuellement, améliorant ainsi la dispersion et la couverture.
  2. Les gouttelettes chargées positivement entrent en contact plus rapidement avec une surface plus vaste que les gouttelettes provenant de nébuliseurs non électrostatiques standard. Idéal pour les surfaces souvent touchées, le Hurricane ES a un temps d’application plus court et permet de faire des économies tout en diminuant les temps d'arrêt. Vous pourrez donc reprendre les affaires en toute confiance.

 

La nébulisation et la lutte contre le Covid-19

Le Covid-19 se transmet extrêmement rapidement. En effet, les gouttelettes qui se dispersent après avoir toussé, éternué ou même parlé peuvent répandre le virus à courte distance, notamment sur les surfaces où peut rester pendant des jours. Pour réduire la propagation du Covid-19, il est essentiel d’avoir une bonne hygiène personnelle. Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau chaude et du savon.

 Afin de diminuer la propagation du Covid-19 sur le lieu de travail, où les employeurs ont le devoir de protéger le personnel et les clients, les entreprises doivent nettoyer fréquemment les zones et surfaces souvent touchées en utilisant un désinfectant homologué. Un calendrier de nettoyage complet doit être mis en place.

La nébulisation est désormais une méthode fréquemment utilisée pour lutter contre le Covid-19 dans le cadre d’un processus de décontamination et d’assainissement. Si elle est réalisée correctement, la nébulisation est une des méthodes les plus efficaces pour nettoyer en profondeur les zones à risques et garantir l’élimination du Covid-19 et de tout autre virus et germes.

 

Contrôle des infections

Le contrôle des infections consiste à prévenir l’apparition d’infections associées aux soins. Sur le lieu de travail, il est plus facile de gérer les dangers d’ordre général dans n’importe quel environnement de travail. Par le biais d’un contrôle tel que des inspections et des audits, le lieu de travail peut permettre d’identifier le niveau de risque entraîné par des glissades, des trébuchements, des chutes, des manutentions manuelles ou des expositions à des substances dangereuses. Cependant, c’est une tâche bien plus difficile à réaliser pour le contrôle des infections.

Les agents pathogènes et les infections sont des agents biologiques qui provoquent des maladies ou des affections chez le porteur. Les agents pathogènes restent invisibles à l'œil nu et rendent donc plus difficiles le contrôle et la gestion des épidémies potentielles. Il est du devoir de la direction de veiller à ce que ses employés soient dûment formés. En particulier dans un environnement médical, où ces derniers devront être dument formés concernant la présence potentielle d’agents pathogènes et la prévention en matière de propagation des agents pathogènes. Cela concerne la totalité du personnel, notamment les personnes qui ont un rôle direct telles que les docteurs, les infirmiers/ères, les médecins généralistes et les dentistes ; tout comme le personnel d’appui tel que les prestataires de services, les agents d’entretien, le personnel de cuisine, etc.